Olivier Giraud, l’humoriste qui monte

Olivier Giraud, le nouveau roi du stand-up. DR.

Un petit frenchie revenu du pays de l’Oncle Sam décide de se lancer dans un one-man-show entièrement en langue anglaise raillant les travers de la vie parisienne…et devient en quelques mois le comique le plus en vue de la capitale.

A Paris, Olivier Giraud est l’humoriste du moment. Chaque soir il fait salle comble sur les planches du petit théâtre de la Main d’Or avec son spectacle « How to become Parisian in one hour ». Souvenez-vous, il y a neuf ans, c’était Stéphane Guillon qui y faisait ses débuts. S’il ne souhaite pas devenir aussi célèbre que son prédécesseur, Olivier Giraud est en passe de détenir un record : depuis sa première représentation, plus de 80000 spectateurs sont venus applaudir ce jeune homme de 33 ans qui a pris le risque d’écrire entièrement son spectacle en anglais. Décliné en leçons de savoir-vivre parisien destinées aux touristes, ce sont pourtant les Français qui s’arrachent les places de son one-man-show.

Des plages de Floride aux planches parisiennes

Pourtant, rien n’était joué d’avance. Il y a cinq ans encore, il était manager d’un restaurant à Palm Beach. Après avoir fait un BTS Hôtellerie-restauration et envisagé la carrière de cuisinier, Olivier jette son dévolu sur le service et part aux Etats-Unis au début des années 2000. A l’époque, les Français ne sont pas les bienvenus sur le sol américain, guerre d’Irak oblige. Il reste pourtant cinq ans au pays de l’Oncle Sam. De retour en France, « ras-le-bol total ». Olivier ne veut plus passer dix heures par jour à demander aux clients si leur entrecôte leur convient. Il est temps de se jeter à l’eau et réaliser son rêve de gamin : faire rire les gens. « J’étais sûr que j’allais faire ça, un pressentiment. Mais tout le monde me disait “ non, tu ne peux pas faire humoriste, tu vas devenir SDF, il y en a trop qui veulent le faire “. Finalement, à l’âge de 28 ans, j’ai tout plaqué pour essayer ».

Un pied de nez à ses détracteurs

Les débuts furent difficiles. Son idée d’un one-man-show écrit dans la langue de Shakespeare ne séduisait pas. Essuyant refus sur refus, Olivier ne s’est pas découragé et a créé sa propre entreprise, « la French Arrogance Production », pour mettre son spectacle sur les rails. Le théâtre de la Main d’Or a été le seul à lui ouvrir ses portes. Pari réussi. Cinq fois par semaine, le spectacle fait salle comble devant des touristes venant des quatre coins du Monde. Après plus de 200 représentations parisiennes, Olivier compte bientôt partir à la conquête du public londonien et new-yorkais. Et il peut maintenant se vanter gentiment de son succès. Une fois le spectacle fini, c’est avec enthousiasme qu’il nous raconte son parcours depuis son retour des Etats-Unis, fier d’avoir donné tort à tous ceux qui ne croyaient pas en lui.

Elodie Corvée

Suivez-nous sur Facebook et sur Twitter

Publicités
Tagué , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :