Marine Le Pen à Dauphine annulée dans le bruit et la fureur

Mardi 6 décembre, dans l’après-midi, la présidente du Front National, Marine Le Pen, était l’invitée de Dauphine Discussion Débat. Indignée, l’Union des Etudiants Juifs de France avait appelé à manifester devant l’amphithéâtre, rejointe par la Confédération Etudiante, le NPA, l’UNEF et SOS Racisme. Le débat a été finalement annulé après quelques débordements. Témoignages vidéos des principaux protagonistes de la journée.

Tout est parti d’une invitation, comme tous les mois, de l’association Dauphine Discussion Débat à venir débattre avec une personnalité publique au cœur de l’actualité politique. Après Dominique de Villepin en octobre dernier, l’association de débats a invité Marine Le Pen. Cette initiative n’a pas plu à la section dauphinoise de l’Union des Etudiants Juifs de France. L’association étudiante a reproché, dans un communiqué, ce matin, à DDD d’organiser « une tribune » et « un meeting de campagne » pour la présidente du FN.

Ecoutez et regardez sa co-présidente, Valentine Arditti.

Du côté de Dauphine Discussion Débat, il n’y aucun problème. Leur initiative est simple : soutenir la vie démocratique en invitant les candidats à l’élection présidentielle.

Ecoutez et regardez son président, Grégoire de Rugy.

Un quart d’heure avant l’événement, les manifestants, issus des partis d’extrême-gauche et des syndicats étudiants, se sont approprié la salle de la réunion.

Ecoutez et regardez Guillaume Chiche, représentant de l’UNEF à Dauphine.

Devant la salle, des enseignants de l’université ont distribué des tracts, appelant à boycotter cet événement. L’inviter à « présenter son projet économique » selon les mots de DDD, c’est la « légitimer » selon eux. Ils récusent également l’idée de débat public : « l’université n’est tenue par aucune règle de représentativité des différentes forces politiques. »

Ecoutez et regardez Philippe Chanial, maître de conférences en sociologie.

Dans les couloirs, les bousculades deviennent des bagarres. Un membre de l’association dauphinoise reçoit un coup et du matériel prévu pour l’enregistrement est cassé. Marine Le Pen est finalement contactée et priée de ne pas se déplacer. Le président de l’université, Laurent Batsch, vient en effet d’annuler la réunion.

Ecoutez et regardez la réaction de Grégoire de Rugy, le président de Dauphine Discussion Débat.

Ce soir, Marine Le Pen a demandé « aux responsables de gauche, y compris au candidat à la présidentielle, M. Hollande, de condamner formellement et solennellement ces violences et ces procédés ».

Le Front National, par la voix de son vice-président Louis Aliot, avait condamné plus tôt dans la soirée« avec la plus extrême vigueur le comportement de haine antimarine manifesté ».

César Armand, Thibaut Geffrotin, Thomas de Saint Leger

Suivez-nous sur Facebook et sur Twitter

Publicités
Tagué , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :